mardi 15 mai 2007

Sarkozy n’aura pas la paix !

"Les travailleurs et les travailleuses, avec ou sans-papiers, les habitant-e-s des quartiers populaires seront les premiers et les plus durement frappés par la politique de Nicolas Sarkozy. Les mesures qu’il compte mettre en œuvre sont une déclaration de guerre à l’encontre des classes populaires (généralisation de la précarité, attaques contre le droit de grève, renforcement de la répression). Elles s’inscrivent dans la continuité des politiques libérales et sécuritaires menées ces dernières années et vont consacrer le règne sans partage du Medef.

Les premières manifestations spontanées le soir du second tour et les jours qui ont suivi ont été durement réprimées (arrestations massives, passages à tabac par les forces de police, condamnations à des peines de prison fermes). Ces protestations qui témoignent de la volonté de résister au rouleau compresseur sarkozyste restent pour l’instant trop minoritaires pour instaurer un rapport de force à même de déstabiliser le nouveau pouvoir. Le risque est grand de se laisser enfermer et isoler dans un affrontement déséquilibré face à l’Etat et à sa machine judiciaire et policière.

L’épreuve de force est devant nous et il faut tout faire pour la gagner. C’est par la construction de mobilisations unitaires et de masse enracinées dans les entreprises, les quartiers, et les établissements scolaires que nous pourrons riposter efficacement aux attaques patronales et gouvernementales et défaire dans la rue Sarkozy, ses chiens de garde et ses laquais.

1 commentaire:

Sonia a dit…

Salut,
un petit mot d'une amie hollandaise journaliste (jeune retraitée et je voulais partager avec toi une vision venant d'Amsterdam ;)
aux pays bas, l'affaire Bolloré/Sarkozy avec publication des marchés publics et des deux hommes mentant ouvertement en disant qu'ils n'existaient pas, a fait un véritable scandale!!
mon amie m'a même conseillée de commencer à chercher les textes de lois consitutionnels qui permettaient effectivement de dissoudre une élection d'un président qui ne se comporte pas comme tel ;)
autrement, leur médias a montré les révoltes et autant moi j'ai plutôt un moral de fond d'océan, elle était "contente", et oui :)
ah disait elle, on voit bien la ténacité et la pugnacité des français, ils savent se battre quand il le faut!!
je lui ai raconté les jeunes arrêtés, malmenés, avec les comparutions immédiates, les peines de prisons fermes. ben oui dit-elle, logique il faut qu'ils s'organisent mieux, juste un chouya d'organisation car il va falloir modifier les luttes; les révoltes et les faire continuer sous toutes ses formes. sarko a sale caractère, et il ne va pas hésiter une seconde à réprimer donc, l'organisation est indispensable ainsi que le footing matinal et l'alimentation équilibrée ;)
mais surtout m'a-t-elle dit, n'oublie pas qui a monté sarko au pouvoir: ce sont les financiers et les hommes d'affaires, un sarko de droite décomplexée cela veut dire priorité absolue aux affaires, au fric, au show biz or il y a une chose que les hommes d'affaires détestent: c'est un pays en rebellion qui bloque le travail et donc l'exploitation des "gentils travailleurs pauvres esclaves et qui en redemandent". ça fait tâche, or là avant même d'être à l'élysée le costard présidentiel de sarko a deux grosses tâches ;)
n'oublions pas que "l'image" qui porte un homme à une haute fonction d'une nation est d'autant plus importante qu'il en a largement fait usage et manipulé !!

les révoltes n'ont pas (encore?) atteint les usa, mais au moins elles sont répercutées dans certains pays d'europe !
bon courage à touTEs :)